Moins de moyens, plus de flammes

Avec les deux incendies espagnols, les méfaits de la politique d’austérité se posent avec plus d’acuité.

Cigarette. Soleil de plomb. Mâtiné de tramontane. C’est le cocktail moribond auquel a goûté le nord-est de l’Espagne. Depuis dimanche, près de 14 000 hectares de forêts ont brûlé dans la localité de La Jonquera et près de la ville de Portbou. Le bilan humain se chiffrait hier à quatre morts, dont trois Français, et à une vingtaine de blessés.

Courtoisie Flickr Metatla Photography

La faute à la politique d’austérité du gouvernement Rajoy ? Depuis plusieurs jours, des voix s’élèvent pour dénoncer les coupes, notamment dans le budget relatif aux moyens anti- incendies. Ainsi, entre 2010 et 2012, les revenus alloués à la campagne estivale contre les feux sont passés de 30 à 24 millions d’euros, soit une baisse de 20%. L’argent octroyé pour les véhicules a, lui, été divisé par deux entre 2011 et 2012.

Après l’annonce gouvernementale d’un nouveau plan d’austérité le 11 juillet, huit pompiers de la commune de Mieres (nord-ouest de l’Espagne) avaient posé nus jeudi dernier sous une banderole où l’on pouvait lire : «Tant de coupes nous ont laissés à poil.» Ils protestaient notamment contre la perte de leur prime de Noël, soit 7% de leur salaire annuel.

Côté français, les feux étaient complètement éteints. Joint au téléphone par l’Humanité, le commandant Olivier Di Bartolomeo, officier de communication des forces françaises, assurait, hier en début d’après-midi, que «toutes les forces françaises travaillaient sur le territoire espagnol». «Sur le site de La Jonquera, la situation est maintenant globalement favorable grâce aux moyens aériens et terrestres, et au faible vent.» Au total, environ 1 500 personnes, dont 453 pompiers français, étaient mobilisées dans cette localité, appuyées par 25 avions et hélicoptères. Les autorités espagnoles avaient bon espoir de maîtriser les flammes dans le courant de la journée.

Article en page 9

Publié le 25 juillet 2012 dans L’Humanité.

Par Pierre-Louis Curabet, Paris.

Photo de Une : Canadair_Flickr jyleroy



'Moins de moyens, plus de flammes' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net