Ressources publiques importantes pour le Jumping

Courtoisie Flick Craig Maccubbin

Courtoisie Flick Craig Maccubbin

Du 15 au 18 mai prochains, La Baule accueille les meilleurs cavaliers mondiaux lors au Longines Jumping International. Des stars seront aussi de la partie.

Comme à leur habitude, les cavaliers de renommée internationale vont se retrouver au stade François-André à La Baule (avenue de Rosières) pour en découdre du 15 au 18 mai prochains. Le Longines Jumping International (LJI) réunira ainsi 3 concours.

Tout d’abord, deux épreuves handisport prévues le vendredi 16 à 17 h 45 et le samedi 17 à 18 h 30. À noter que le LJI est le seul autorisé par la FEI (Fédération équestre internationale) à inviter des concurrents étrangers.

Second concours : le CSI 1* réservé aux amateurs aguerris dont feront de nouveau partie l’acteur Guillaume Canet et l’animateur Julien Courbet. L’actrice Marina Hands participera, elle, pour la première fois à l’épreuve. Pour immortaliser leurs passages, les spectateurs devront rester attentifs, car deux CSI 1* sont au programme chaque jour.

Enfin, le concours le plus prestigieux, le CSIO 5* (concours international officiel de saut d’obstacles), sera composé de 9 épreuves et primé d’une dotation de 551 000 €. Temps fort de ce concours : Le LJI est la deuxième étape (sur 8) de la Division 1 Européenne du circuit de la Coupe des nations Furusiyya FEI. L’épreuve est prévue le vendredi 16 mai à partir de 13 h 45.

Après Lummen en Belgique début mai, La Baule sera l’occasion pour la France, opposée à la Belgique, l’Espagne, l’Irlande et la Suisse, d’emplir son compte de points en vue de la finale mondiale prévue du 9 au 12 octobre prochains à Barcelone. La Grande-Bretagne, les Pays-Bas et le Brésil participeront aussi à l’épreuve sans marquer de points. Chaque nation doit choisir 4 concours pour accumuler le maximum de points. La dernière victoire française à La Baule remonte à 2010. L’an dernier, les bleus avaient fini troisièmes, mais avaient remporté la finale qui se déroulait déjà à Barcelone.

Au-delà de la fierté de recevoir les meilleurs du circuit, le président du Jumping, Rémi Clero, a signé le 28 avril dernier un partenariat de confiance de 3 ans avec la région en la personne de Dominique Tremblay, conseiller régional (PS).

Autre sujet de satisfaction pour Rémi Clero : Le Jumping de La Baule, qui a accueilli 27 000 spectateurs en 2013, est la seule étape CSIO 5* libre d’accès au public. Pour cela, le LJI peut notamment compter sur son partenaire phare, Longines, et aussi sur les diverses structures publiques. Ainsi, la ville de La Baule subventionne le Jumping à hauteur de 345 000 €. Un soutien qui monte à environ 500 000 € si l’on y ajoute l’aide en personnel fournie par la municipalité. La région Pays de la Loire, le département de Loire-Atlantique et l’agglomération Cap Atlantique financent respectivement l’événement à hauteur de 143 000, 33 000 (dont 3 000 pour le handisport) et 3000 euros.

Le président, Rémi Clero, n’a pas souhaité communiquer le budget total de l’événement, tout en affirmant qu’il avait été à l’équilibre en 2012 et 2013.

Pierre-Louis CURABET

Publié le 12 mai 2014 dans Ouest France.

Ouest France La Baule du 12 mai 2014 (version pdf)



'Ressources publiques importantes pour le Jumping' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net