Poussée de l’extrême-droite en Europe

A l’issu des élections européennes de dimanche 25 mai, les partis eurosceptiques l’ont emporté dans trois pays : la France, le Danemark et le Royaume-Uni.

En France, le Front national (FN) récolterait 25% des suffrages, contre 6% en 2009.

Le parti d’extrême-droite français passerait donc de 3 députés à 24 dans le futur Parlement européen, qui entrera en fonction le 1er juillet prochain.

La présidente du FN Marine Le Pen s’est félicitée de ces résultats en déclarant que cette victoire était un “honneur”. Elle a également appelé le président socialiste François Hollande à organiser de nouvelles élections nationales.

European parliament strasbourg inside_Courtoisie Cédric Puisney

Au Danemark, le Parti du peuple danois (DF), eurosceptique et anti-immigrés, est arrivé en tête avec plus de 23% des voix, en hausse de 10% par rapport à 2009.

Selon les estimations, le parti eurosceptique danois enverrait 4 députés sur 13 que compte le Danemark au Parlement européen. Le DF n’avait obtenu que deux sièges de députés européens en 2009.

Par ailleurs, le Parti du peuple danois a une nouvelle fois pris ces distances par rapport au FN français.

Morten Messerschmidt, l’un des deux députés sortants du DF, a déclaré qu’il “est déplorable que des partis comme le Front national de Madame Le Pen et Aube dorée (en Grèce) gagnent du terrain, mais ils le font parce que les partis établis ont lâché les Européens”.

Au Royaume-Uni, le parti pour l’indépendance de la Grande-Bretagne (UKIP) aurait obtenu 27% des voix, contre 16% en 2009.

Sur les 70 sièges du Royaume-Uni, l’UKIP enverrait 24 députés, contre 20 au Labour (membre du Parti socialiste européen) et 19 aux Conservateurs du Premier ministre britannique, David Cameron.

Le parti eurosceptique de Nigel Farage avait seulement 13 députés dans le parlement sortant.

L’extrême-droite a aussi poussée dans d’autres pays : le FPÖ autrichien avec 20% des voix et 4 sièges de députés, le parti Jobbik hongrois qui totaliserait près de 15% des suffrages (3 députés), et enfin Aube dorée en Grèce serait à hauteur de 9% (2 députés).

Selon premières estimations, les partis eurosceptiques, qui ne sont pas tous d’extrême-droite, représenteraient 120 des 571 futurs députés européens.

Lien vers le site de la BBC Afrique : Poussée de l’extrême-droite en Europe


Photo de Une : Convention présidentielle front national 2007_Courtoisie Flickr Creative Commons staffpresi_esj

Photo ci-dessus : European parliament strasbourg inside_Courtoisie Cédric Puisney



'Poussée de l’extrême-droite en Europe' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net