France: Le chef du parti de droite UMP démissionne

UMP regional elections Paris 2010-01-21_Courtoisie Wikimedia Commons Marie-Lan Nguyen

François Fillon (à droite) fera partie de la direction collégiale à 3, remplaçant Jean-François Copé (à gauche) le 15 juin prochain.

Le président de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP), Jean-François Copé, a annoncé sa démission mardi.

L’ensemble de la direction du parti a aussi démissionné. Ces démissions prendront effet à partir du 15 juin prochain.

Jean-François Copé sera remplacé par trois anciens premiers ministres, Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon. Cette direction collégiale assurera la présidence de l’UMP jusqu’au congrès extraordinaire du parti, prévu en octobre prochain.

Jean-François Copé, chef du parti de l’ex-président Nicolas Sarkozy, est au centre d’un scandale de fausses factures lors de l’élection présidentielle de 2012. Le nom de M. Copé est cité dans l’affaire des contrats de 20 millions d’euros obtenus par la société de communication Bygmalion, entreprise fondé par deux de ses anciens collaborateurs.

Pascal Perrineau, professeur des Universités à Science Po, affirme que la démission de Jean-François Copé est une bonne chose pour l’UMP.

« Le temps judiciaire devenait le temps politique. Ces affaires récurrentes des conditions de financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy (en 2012) faisaient que l’UMP n’avait plus d’autonomie. Elle n’avait plus son temps politique à elle. D’où la nécessité de balayer l’ensemble de la direction et de se donner le temps de la réflexion pour peut-être refonder le parti. »

Selon le professeur, cela ne règle pas tous les problèmes de l’UMP, et notamment la place qu’occupe Nicolas Sarkozy au sein du parti. Souvent vu comme un recours, il apparaît de plus en plus comme un handicap.

En sus de l’affaire Bygmalion qui jette un trouble sur ses comptes de campagnes de la présidentielle de 2012, le nom de Nicolas Sarkozy avait, entres autres, été évoqué dans l’affaire Bettencourt. Il avait bénéficié d’un non-lieu en sa faveur, prononcé en octobre 2013.

Lien vers le site de la BBC : “France : Le chef du parti de driote UMP démissionne”

Article publié sur le site de la BBC Afrique le 27 mai 2014.

Son diffusé dans la matinale de la BBC Afrique du 28 mai 2014.

 

Photo de Une : Jean-François Copé 2012_Courtoisie Wikimedia Commons Cheep88

Photo dans le texte : UMP regional elections Paris 2010-01-21_Courtoisie Wikimedia Commons Marie-Lan Nguyen

Photo Soundcloud : Pascal Perrineau_Courtoisie Flickr Creative Commons Fondapol



'France: Le chef du parti de droite UMP démissionne' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net