Facebook bloqué en Thaïlande

L’armée thaïlandaise, au pouvoir depuis le coup d’Etat de jeudi 22 mai, a affirmé ne pas avoir bloqué le site de Facebook, alors que de nombreux utilisateurs ont rapporté qu’ils n’avaient plus accès au réseau social.

Le porte-parole de l’armée, Winthai Suvaree, a affirmé que tous problèmes de connexion à Facebook étaient purement techniques.

“Il y a quelque problèmes sur le site de Facebook. Le Conseil national pour la paix et l’ordre (nom de la junte militaire au pouvoir, ndlr) travaille avec le ministère de l’information et des technologies de communication. Nous avons contacté le fournisseur d’accès à internet pour résoudre ce problème. Actuellement (en fin d’après-midi, ndlr), il ne doit plus y avoir de problème de connexion selon le fournisseur d’accès.”

 

Situation apaisée à Bangkok

Joint vers 19h30 (heure thaïlandaise), Omar Lamrani, un habitant de Bangkok, a affirmé qu’il n’avait pas eu accès à Facebook “pendant une demi-heure dans l’après-midi”, mais que le problème avait été résolu depuis.

Interrogé sur la situation sur place, Omar Lamrani a souligné que le calme était revenu à Bangkok.

“Le couvre-feu a été réduit aujourd’hui. Au lieu de 22h à 5h du matin, il a été réduit à 4 heures, de minuit à 4h du matin. C’est plutôt sûr pour les Thaïlandais et les touristes dans Bangkok et aux alentours.”

La situation semble donc s’être stabilisée en Thaïlande.

“Parfois, on voit encore des manifestants dans les rues, explique M. Lamrani. Mais cela ne dure pas plus d’une heure. Il ne s’agit ni de chemises rouges (pro-Shinawatra, ndlr), ni de chemises jaunes (monarchistes, ndlr), mais d’activistes en faveur de la liberté de parole et qui appellent à des nouvelles élections.”

Cet habitant de Bangkok a aussi affirmé qu’il y avait encore des check-points de l’armée en ville, mais qu’ils se font rares.

Facebook Réunion social_Courtoisie Pixabay geralt

Facebook Réunion social_Courtoisie Pixabay geralt

 

Prisonniers relâchés

La junte au pouvoir a relâché mercredi plus de 120 politiciens, activistes et intellectuels qui avaient été arrêtés suite au coup d’Etat militaire. Malgré tout, la porte-parole de l’armée a ajouté qu’une douze de personnes étaient encore détenues et que les personnes relâchées se sont vues imposer des restrictions.

Mercredi, l’ancien ministre de l’Education Chaturon Chaisang a, lui, été arrêté par huit soldats.

Avant son arrestation, M. Chausang a indiqué qu’il pense que le coup d’Etat militaire sera désastreux pour le pays.

“Je crois qu’à partir de maintenant il y aura de plus en plus de résistance. Il s’agit d’une question de vie ou de mort pour la société thaïlandaise, pour le peuple thaïlandais en général.”

M. Chausang a ajouté qu’il était prêt à payer le prix pour avoir parlé librement et faveur de la démocratie.

Lien vers le site de la BBC Afrique : Facebook bloqué en Thaïlande

Publié sur le site de la BBC Afrique le 28 mai 2014.

 

Photo de Une : Not facebook dislike thumbs down_Courtoisie Wikimedia Commons Kvarki1



'Facebook bloqué en Thaïlande' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net