Le maire d’Évin-Malmaison, Daniel Goczkowski, est décédé

Il avait été admis au centre hospitalier Huriez de Lille depuis le 10 juillet pour une douleur au bras gauche. Le maire socialiste d’Évin-Malmaison, âgé de 65 ans, est décédé ce samedi vers 15 h des suites d’une infection pulmonaire. Stupeur dans la commune qui était hier en pleines festivités.

ÉVIN-MALMAISON. Une fine pluie tombait hier soir sur la municipalité endeuillée. Les confettis du carnaval traînaient tristement dans les rues d’Évin-Malmaison. Plusieurs petits groupes à l’extérieur de la salle des fêtes Dutilleul. Peu de mots sont dits, et jamais bien forts. À l’intérieur, la piste de danse est déserte et paraît trop grande. Les visages sont fermés.

Curieux samedi que ce 12 septembre 2015… Au moment où les habitants d’Évin-Malmaison avaient le coeur à la fête et renouaient avec la tradition du carnaval dans la commune, leur maire rendait son dernier souffle, en début d’après-midi, sur un lit d’hôpital.

Vers 19 heures ce samedi soir, Valérie Petit, première adjointe évinoise, avait annoncé la triste nouvelle à la population réunie, après le défilé du carnaval. Les élus du conseil municipal étaient présents, tout comme le député de la circonscription Philippe Kemel et le président de l’agglomération Jean-Pierre Corbisez prévenus dans l’après-midi par le deuxième adjoint du maire défunt, Francis Lelong.

DÉPART BRUTAL ET INATTENDU

C’est ce dernier qui a appris le premier la triste nouvelle de la bouche de l’épouse du maire. En retard pour le carnaval, Francis Lelong avait décidé de ne rien dire pour ne pas gâcher cette fête si chère à Daniel Goczkowski : « Je me suis dit qu’il fallait faire bonne figure, qu’il fallait continuer pour M. le maire, mais dans le cortège on m’a très rapidement demandé si j’avais perdu une personne proche ». « On a continué, car il aurait voulu que ça soit le cas. C’est pour lui qu’on l’a fait », abonde sa première adjointe, marquée par la nouvelle.

Entre deux Évinois qui viennent la saluer et marquer leur incompréhension, Valérie Petit raconte : « On était une vraie équipe. Pendant son absence, nous étions encore plus présents à la mairie. On savait ce qu’il avait, mais mardi dernier on nous avait dit qu’il allait mieux ». Même si le premier magistrat avait disparu de la scène publique depuis plusieurs semaines, nourrissant des questionnements sur son état de santé, personne n’imaginait un scénario aussi brutal. « Je suis allé le voir la semaine dernière avec des collègues à l’hôpital et on pensait vraiment qu’il allait s’en sortir, confie Jean-Luc Carly, adjoint aux finances. Je lui ai ramené des dossiers à lire, des documents à signer. Ça nous surprend, ça fait tout drôle…»

« C’était un camarade, et un ami aussi, avance son deuxième adjoint, Francis Lelong. On va se réunir tous ensemble au sein du groupe de la majorité pour décider d’une action en son honneur. » Valérie Petit, elle, souhaiterait lui dédier le prochain village de Noël : « Il était déjà très fier de la première édition en 2014, et il sera encore plus fier de la prochaine ».

Pierre-Louis CURABET et Hervé NAUDOT

Publié le 13 septembre 2015, dans La Voix du Nord.

Article complet à télécharger en pdf ICI



'Le maire d’Évin-Malmaison, Daniel Goczkowski, est décédé' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net