Les renards font des dégâts au pied du terril 115 à Libercourt

Depuis mai dernier, le secteur du terril 115 à Libercourt a connu plusieurs attaques de renards. La mairie a constaté des dégâts dans trois lieux, dont la mort de quelque 150 volailles. La municipalité est en pourparlers avec le syndicat mixte Eden 62 pour réguler le site protégé du terril.

Sa longue queue rousse dépasse d’un sac. Thierry Capilliez, habitant de la cité des ateliers à Libercourt, enfile des gants pour l’attraper. Il en sort un renard mâle mort, attrapé ce vendredi matin dans un piège posé chez lui. Le treizième depuis mai dernier. Sous les arbres fruitiers de son jardin, l’homme fait part de la colère qui le tenaille : « J’ai la haine. On se dit que c’est un peu un acharnement. On a racheté 40 poules, mais les renards sont toujours là ».

Lors de la première attaque du mammifère roux, Thierry Capilliez a perdu 37 poules et 3 coqs. Pour mettre en sécurité ses gallinacés, il a monté le grillage de son poulailler à une hauteur de 3 mètres 50 et a posé un grillage flottant sur le dessus. Ce qui n’a pas empêché les renards de retenter leur chance. « Ça fait déjà 4-5 ans que l’on a des problèmes, lance le quarantenaire. J’ai alerté le maire et il a essayé de faire ce qu’il peut. »

Contactée par une dizaine de personnes, la municipalité a mis en place une action de piégeage en partenariat avec l’Association des chasseurs libercourtois. La mairie a constaté des dégâts chez trois habitants, tous dans le secteur du terril 115, géré par le syndicat mixte Eden 62. « On est en pourparlers avec Eden 62 pour réguler le site du terril, explique David Collet, président de l’Association des chasseurs et responsable de l’accueil à la mairie. Nous nous sommes déjà réunis une fois en mai dernier. On avait fait le point, et on devait voir les modalités d’intervention sur le terril. »

Les démarches traînant, la municipalité a fait appel à un piégeur agrée pour poser des pièges sur les terrains municipaux aux abords des trois lieux touchés par les attaques. Ce professionnel a aussi prospecté sur le terril, et a localisé des terriers. Mais rien ne peut être fait sur le site protégé du terril sans l’accord d’Eden 62.

Contacté hier après-midi, le syndicat mixte du département n’a pas souhaité répondre à nos questions. Au total, quelque 150 poules ont été tuées, et 15 renards ont été attrapés dans les pièges posés par la mairie.

Pierre-Louis Curabet

Publié le 19 septembre 2015, dans La Voix du Nord – Hénin/Carvin.



'Les renards font des dégâts au pied du terril 115 à Libercourt' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net