Estelle Lamotte fera tout pour vous mettre échec et mat

ROUBAIX. Le club Roubaix échecs tient sa championne : Estelle Lamotte. La jeune fille de 17 ans, qui pratique ce sport cérébral depuis l’âge de 5 ans, a participé aux derniers championnats de France jeunes en avril dernier, avec une 25e place à l’arrivée. Rencontre.

Les souvenirs sont lointains, et elle ne se rappelle pas forcément du pourquoi. « Mon père avait appris avec un de ses copains et il a voulu me le transmettre quand j’avais 5 ans », raconte la jeune fille. Aujourd’hui, Estelle Lamotte a 17 ans et n’a toujours pas lâché les échecs.

Elle était même aux championnats de France jeunes à Pau (Pyrénées- Atlantiques) en avril dernier dans la catégorie cadette. « J’ai fait quatre sur neuf ! » Entendez, qu’elle a gagné quatre parties sur neuf jouées pour finir à la vingt-cinquième place sur les trente meilleures cadettes françaises.

Lycéenne en terminale gestion administration au lycée Notre- Dame-d’Annay à Lille, Estelle Lamotte rit de bon coeur à l’évocation du regard de ses camarades sur les échecs : « Ils affirment que c’est un jeu de vieux, que c’est nul. Je peux comprendre cette image, mais ce n’est pas fondé. »

LE MAT, RIEN D’AUTRE

Pour la jeune fille, tours, pions et autres fous lui ont permis de se canaliser – « Petite, j’étais une pile électrique. » – et surtout de créer des affinités avec d’autres jeunes : « Les échecs sont un monde à part où on rencontre beaucoup de personnes. » Et d’y trouver une bande de potes au sein de son club Roubaix échecs.

Le coup le plus cool aux échecs ? La réponse fuse : « On joue pour mater. » Traduction : bloquer complètement le roi adverse, et ainsi gagner la partie. Pas de pitié donc : « Ça m’est déjà arrivé de battre quelqu’un de plus fort que moi, et il l’a mal pris. » Grand sourire, mais la jeune fille taira le nom de sa victime.

Sa passion, Estelle Lamotte espère bien la transmettre : « J’aimerais bien enseigner. Je suis en train de passer un diplôme en ce sens. » Pour ensuite attirer de nouveaux jeunes dans son club, et leur inculquer les bases d’un bon joueur d’échecs : concentration, analyse et stratégie. « L’ouverture est le moment le plus important. Si elle n’est pas bonne, il faudra que l’autre face une boulette pour arriver à se rattraper. »

Baccalauréat oblige et petit boulot dans un cabinet dentaire en parallèle, Estelle Lamotte a moins de temps à consacrer à sa passion. « Mais j’ai toujours envie de me perfectionner, et pourquoi pas devenir championne de France un jour. »

Pierre-Louis Curabet

Publié le 28 octobre 2015, dans La Voix du Nord et Nord Éclair – Roubaix.

Article complet à télécharger en pdf ICI



'Estelle Lamotte fera tout pour vous mettre échec et mat' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net