” Ce centre social, c’était notre deuxième maison “

ROUBAIX. Alors que le centre social Moulin-Potennerie devrait être placé en liquidation judiciaire début novembre, salariés et bénévoles étaient réunis ce jeudi rue Jules-Guesde pour manifester leur attachement à ce lieu social de proximité.

« Il n’y aura plus d’électricité d’ici demain soir, c’est la fermeture définitive du centre vu que le volet de l’entrée ne s’ouvre pas manuellement. » Abdelkrim Slimani, délégué syndical CGT et salarié du centre social Moulin-Potennerie, plaisante à moitié. L’ambiance n’est pas vraiment à la rigolade rue Jules-Guesde, ce jeudi matin.

Et pour cause : le couperet est tombé ce mercredi dans un communiqué de la CAF du Nord : l’agrément de la structure ne sera pas renouvelé. La liquidation judiciaire du centre devrait être prononcée le 6 novembre prochain par le tribunal de grande instance de Lille. Malgré tout, salariés et bénévoles de la structure sont réunis ce jeudi pour montrer leur attachement au centre social et clamer la nécessité d’un service de proximité dans le quartier.

« C’est notre deuxième maison, s’exclame Nadjet Boukemiche, ancienne membre bénévole du conseil d’administration du centre. La fermeture, c’est un choc. Je n’arrive pas à l’accepter. » Même constat pour Joëlle Waroux, bénévole depuis vingt ans : « Ça m’évite de rester chez moi. On peut parler de tout et de rien entre nous. »

Pour les personnes présentes, la direction précédente est en cause. « Malheureusement, il y a eu de graves fautes de gouvernance. On en vient à fermer un centre social qui était viable », raconte Belkacem, salarié de la structure et représentant FO.

En fonction depuis le 23 septembre dernier, le directeur du centre Gilles Débus affirme avoir repris une structure ébranlée  par de nombreuses difficultés : « Je passe des heures et des heures avec le comptable pour reconstituer une comptabilité générale 2015, qui n’était pas mise à jour depuis janvier. »

La halte-garderie, l’une des dernières activités du centre encore fonctionnelle, fermera définitivement ses portes lundi prochain. Comme un dernier chant du cygne.

Pierre-Louis Curabet

Publié le 30 octobre 2015, dans La Voix du Nord et Nord Éclair – Roubaix.

Article complet à télécharger ICI



'” Ce centre social, c’était notre deuxième maison “' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net