Former les citoyens de demain

Pour former ses délégués et les ouvrir à la culture, le lycée Jean-Mermoz a organisé une visite de l’atelier de la Maison de la Culture de Bourges.

Rue Ampère, quartier nord de Bourges. On pousse une porte et l’espace est envahi de grésillements de soudure, de coups secs de marteaux, de déroulés de pinceaux. À ces bruits de travaux studieux, s’ajoutent quelques voix. Surtout une en fait. Celle de Nicolas Bénard, responsable de l’atelier de la Maison de la Culture de Bourges (MCB).

Hier, l’atelier recevait une vingtaine d’élèves du lycée Jean-Mermoz dans le cadre de la Journée de formation des délégués. « On a des élèves de Bourges, mais aussi des environs, explique Matthieu Doucet, conseiller principal d’éducation (CPE). On essaie donc de les ouvrir à la culture alors qu’ils viennent de milieux où ce n’est pas forcément évident d’y accéder. »

Pas que des acteurs au théâtre

La majorité des élèves présents étant issue des filières chaudronnerie et construction des carrosseries, c’était aussi l’occasion « de voir qu’il n’y a pas que des acteurs au théâtre, mais aussi des gens qui travaillent dans leur corps de métier. Et ça, c’est important », lance Laurence Andrade , documentaliste et référent culture au lycée Jean-Mermoz.

Timothé Gerbault et ses deux camarades de terminale construction des carrosseries sont plutôt d’accord avec l’affirmation de leur accompagnatrice : « Ça pourrait être intéressant sur des constructions en métal. » Son collègue Guillaume Rudzinski affirme être « intéressé, notamment en raison du sur-mesure et des modifications » à effectuer pour les décors réalisés. Du sur-mesure, les jeunes du lycée Jean-Mermoz en ont vu avec un lustre taille XXL exposé dans l’atelier de stockage.

Former les citoyens de demain

Outre la sensibilisation à la culture, cette journée était aussi l’occasion de rencontrer des élus berruyers. Découverte de la salle du conseil et échanges avec les adjointes Nathalie Bonnefoy et Danielle Serre étaient au programme le matin. Un moyen de comparer leur fonction de délégué avec celle de leurs aînées du conseil municipal. « C’est comme si on était dans l’hémicycle, et que le peuple, c’est les autres élèves », glisse dans un sourire Guillaume, délégué pour la seconde fois.

Pierre-Louis Curabet

Publié le 13 janvier 2016 dans Le Berry Républicain.

Page du journal à télécharger ICI



'Former les citoyens de demain' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net