Le football à la mode féminine

Le Racing club d’Épernay Champagne veut développer sa section féminine en construisant un groupe solide de jeunes filles âgées de onze à douze ans.

Accoudée à la rambarde, Annie a amené pour la première fois sa fille Sarah au stade Paul-Chandon : « Elle va voir tous les matchs à domicile du Stade de Reims avec son papa et à Noël on y était allé en famille ». La jeune Sarah est tellement fan de foot que ses parents ont été obligés d’acheter un ballon en mousse pour éviter qu’elle ne renverse tout à l’intérieur de la maison.

Elles sont six à pousser le ballon dans un jeu de l’épervier revu à la sauce footballistique. Dont cinq nouvelles. Une bonne nouvelle pour le Racing club Épernay Champagne (RCEC) qui lance actuellement un appel aux jeunes filles intéressées par le ballon rond.

Créer un groupe de dix joueuses minimum

« Après les U 15 (catégorie des moins de 15 ans), les filles ne peuvent plus jouer dans les équipes de garçons, explique l’éducateur Christophe Rouyer en charge des féminines depuis trois ans au RCEC. Donc si on peut avoir une équipe des filles solides dès maintenant… »

Solide, l’équipe de Christophe Rouyer l’est déjà. Elle a ainsi fini quatrième lors du Challenge régional des U 13 qui s’est déroulé à Avize le 7 mai dernier. Et encore elle avait surclassé le maximum de jeunes filles autorisé (trois).

D’où la nécessité d’attirer de nouveaux visages pour constituer un groupe conséquent âgé de onze à douze ans. « Notre objectif premier est de créer un groupe en U 13, lance Christophe Rouyer au bord du terrain. On a recruté deux joueuses venants de Pierry. Il nous en manque encore trois minimums pour créer un groupe d’au moins dix joueuses pour être certain d’être assez nombreux chaque week-end. » Les demoiselles jouant à huit sur la largeur du terrain.

Cette volonté de développer la section féminine sparnacienne est notamment impulsée par les instances dirigeantes : « Le district, la ligue et la fédération nous pousse à le faire, glisse le coach des filles. Ils sont à fond dessus en ce moment ».

Et de conclure : « Quand on voit que l’équipe féminine de Reims (recrée en septembre 2014, NDLR) est déjà en Ligue 2. On se dit que c’est le moment de créer une bonne équipe féminine ». Rêve qui passera par la création d’une belle équipe de jeunes filles.

Pierre-Louis Curabet

Publié le 2 juin 2016 dans L’Union de Reims.

Page du journal à télécharger ICI



'Le football à la mode féminine' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net