Grand nettoyage à Vertus après les fortes pluies de jeudi

À Vertus, d’importantes précipitations ont touché le bourg jeudi soir. Les dégâts matériels restent très limités et tout le monde s’active pour laver les rues.

« On était en plein service et, comme on a des verrières, les clients ont cru que c’était de la grêle, raconte Didier Lepissier, propriétaire du logis hôtel le Thibault IV, place de la République à Vertus. On était dans le jus et c’est un de mes serveurs qui m’a dit que la rue était marron. »

Les pluies qui se sont abattues sur Vertus jeudi soir avaient de quoi impressionner, et plusieurs rues vertusiennes en portaient encore les stigmates vendredi après-midi. Les trottoirs étaient couleur terre et les caniveaux étaient remplis de boue. Ainsi, jeudi soir, une dizaine de pompiers de Vertus et d’Épernay était notamment intervenue rue du 28-août-1944, au niveau de l’école maternelle des Sources, pour assécher le garage d’un immeuble d’habitation, et rue de la Cense-Bizet, où la cave d’un commerce s’était retrouvée sous les eaux.

« Dans la rue (du 28-août-1944, ndlr), c’est à chaque fois comme ça quand il y a un gros orage, témoigne un couple habitant tout près de l’école maternelle des Sources. La pluie coule depuis les coteaux en transportant la terre des vignes, et comme maintenant les rues sont goudronnées, ça ruisselle beaucoup plus vite. Et ça finit par stagner ici, car c’est un des points les plus bas de la ville. » Un problème dont est conscient le maire de la commune Pascal Perrot, mais qui n’est pas près d’être résolu (lire journal pdf).

Alors, comme une habitude, ce couple a retroussé les manches et a aidé les pompiers à balayer sa rue jeudi soir. Mais pas de quoi lui faire perdre leur sourire : « Il y a vingt-cinq ans, on avait fini à minuit, et on avait repris les balais à midi le lendemain, car on avait eu deux gros orages en douze heures ».

Finalement, peu de dégâts matériels étaient à signaler dans la commune. La municipalité a mobilisé toutes les équipes techniques dès vendredi matin, et ce jusqu’à aujourd’hui : « On a même demandé aux pompiers de nous prêter leurs lances incendie pour finir de nettoyer les rues », explique Pascal Perrot, maire de Vertus. La Ville a aussi fait appel à la balayeuse d’une société privée avec qui elle avait déjà un contrat en cas de sinistre.

Pierre-Louis Curabet avec notre correspondant Julien Mathieu

Publié le 20 août 2016 dans L’Union d’Épernay.

Page du journal à télécharger ICI


Tagged: ,


'Grand nettoyage à Vertus après les fortes pluies de jeudi' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net