Sept ans de prison pour agression sexuelle sur sa fille et une seconde mineure

Mercredi, un homme a été reconnu coupable d’agressions sexuelles sur deux mineures, dont sa fille. Il a écopé de sept ans de prison et son autorité parentale lui a été retirée par le tribunal correctionnel de Dunkerque.

DUNKERQUE. De tout le procès, on ne l’a pas beaucoup entendu. Même lors de l’annonce du jugement, Frédéric (*) n’a pas cillé. Et pourtant, hier, il a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Dunkerque d’agression sexuelle sur sa fille, entre 2008 et 2012, et sur une seconde mineure entre avril et mai 2009.

En détention provisoire depuis avril 2015, l’homme est resté quatre heures à la barre hier matin sans jamais aligner plus de deux ou trois phrases d’affilée sur cette triste histoire. Alors divorcé de son ex-femme et mère de sa fille, le prévenu recevait cette dernière par quinzaine chez lui. C’est pendant ces visites que les faits se sont passés. Elle avait 7 ans quand tout a commencé.

Lors du procès, le président lui a demandé de décrire les attouchements qu’il a effectués sur sa fille. «C’est-à-dire que…», a lâché Frédéric, avant de retomber dans son silence. «Il y a un moment où il faut rendre des comptes et expliquer ce qui s’est passé, même si c’est devant un public», lui a alors lancé, incisif, le président. S’en est suivi un long silence.

«Ce n’est pas très compliqué ce que je vous demande, Monsieur, a insisté le président du tribunal. Si après plus d’un an de détention, vous êtes dans l’incapacité absolue d’émettre un son au moment important devant le tribunal, on peut se demander quelles sont les possibilités d’amélioration (de votre cas).» Ce n’est qu’après la relance de son avocate que le prévenu a finalement décrit les attouchements qu’il a commis sur sa fille.

Cinq ans de suivi socio-judiciaire

Alors qu’il avait déjà reconnu les faits envers sa fille lors de précédents interrogatoires, Frédéric a une nouvelle fois nié les accusations d’une seconde mineure. Lorsqu’il habitait au domicile de la mère de cette dernière dans la région d’Amiens, l’homme a aussi eu des attentions vis-à-vis de la jeune fille. Souvent confus, revenant sur ses propos après que le président lui a rafraîchi la mémoire, le prévenu n’en a pas démordu sur cette seconde accusation, mais le tribunal en a jugé autrement en le reconnaissant coupable des deux agressions.

Le prévenu a finalement écopé de sept ans de prison ferme, accompagnés d’un suivi socio-judiciaire de cinq ans. Le tribunal lui a retiré son autorité parentale et l’a condamné à verser 5000 € de dommages et intérêts à la seconde victime, 25000 € à sa fille et 2500 € à son ex-femme.

(*) Le nom a été changé eu égard aux victimes.

Pierre-Louis Curabet

Publié le 8 septembre 2016 dans La Voix du Nord – Dunkerque.

Page du journal à télécharger ICI



'Sept ans de prison pour agression sexuelle sur sa fille et une seconde mineure' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net