Jules Cadet a traversé la guerre à bicyclette

Un hommage aux combattants de la Première Guerre mondiale sera rendu à travers une exposition visible à l’hôtel de ville de Cambrai du 11 au 13 novembre. L’un d’entre eux s’appelait Jules Fernand Cadet : il était agent de liaison et traversait la guerre à bicyclette.

CAMBRAI. Des souvenirs, le soldat Jules Fernand Cadet n’en avait pas laissé beaucoup derrière lui. « Il est mort en 1931 alors que mon père n’avait pas 11 ans », explique son petit-fils Gérard Cadet, médecin à Cambrai. Pas le temps de transmettre de vive voix l’Histoire, et sûrement pas envie : « Ça a été une vraie boucherie cette guerre 14-18 », justifie Gérard.

Au cœur de la bataille de la Somme

Et pourtant, comme tant d’autres, Jules Fernand Cadet en avait sûrement des épisodes de guerre en tête. Lui, était agent de liaison entre l’arrière et le Front au sein du 73e régiment d’infanterie. Et pour cela, il enfourchait une bicyclette : « C’est le capitaine de la compagnie qui désignait l’agent de liaison, avance le petit-fils Cadet. Même s’il n’était pas professionnel, il devait être bon. Un de ses cousins était champion de cyclisme à l’époque. »

S’il pédalait pour transporter les messages de l’armée, Jules Fernand Cadet était aussi soldat à pied. Il a ainsi participé aux plus grandes batailles: Verdun, la Somme… C’est là, en septembre 1916, qu’il s’est illustré à Combles, à mi-distance entre Amiens et Cambrai. Grenade à la main, avec le sous-lieutenant Fumery, Jules Cadet va nettoyer la localité de ses derniers occupants allemands.

Mort à cause du gaz moutarde

Finalement, c’est sa bravoure et son obéissance à la hiérarchie qui le tuera des années plus tard. Lors d’une attaque allemande au gaz moutarde, Jules Cadet donnera son masque à son supérieur, celui de ce dernier étant abîmé. Le soldat Cadet s’enfuira à vélo, mais il inhalera quand même le gaz mortel qui le tuera en 1931. En raison de cette mort tardive, il sera reconnu « Mort pour la France » seulement en 1986.

Après la guerre, Jules Cadet s’était installé à Cambrai, lui originaire de Doingt dans la Somme. Il était agent de police dans le quartier de Saint-Roch. Pour se souvenir, Jules F. Cadet a laissé quelques médailles et photos derrière lui qui seront exposées à l’hôtel de ville de Cambrai en cette fin de semaine.

Pierre-Louis Curabet

Publié le 10 novembre 2016 dans La Voix du Nord – Cambrai.

Page du journal à télécharger ICI



'Jules Cadet a traversé la guerre à bicyclette' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net