Un bassin de stockage pour traiter les eaux de pluie

Allée du Quinconce, près du Pont Rouge, un bassin de stockage d’eau usée est en train d’être construit par le syndicat d’assainissement SIAC. Le projet, qui sera effectif en septembre 2017, permettra de retraiter une grande partie des eaux de pluie.

CAMBRÉSIS.

1. À quoi va servir ce bassin ?

Le bassin de stockage des eaux usées qui est en construction allée du Quinconce, à cheval sur les communes de Cambrai et Neuville-Saint-Rémy, servira à recueillir les eaux de pluie qui tomberont sur Cambrai, Escaudœuvres, Proville, Raillencourt-Sainte-Olle, Sailly-lez-Cambrai, Haynecourt et une partie de Neuville-Saint-Rémy. Ces eaux de pluie seront ensuite retraitées par la station d’épuration de l’autre côté du canal de l’Escaut.

Bâti sur le terrain de l’ancienne station d’épuration qui a migré en 2005, ce bassin est d’une capacité de 1.400 mètres carrés, soit la pluviométrie mensuelle moyenne du secteur concerné.

2. Pourquoi construire ce bassin de stockage ?

Pour deux raisons. Tout d’abord ce bassin permettra de respecter les normes de rejet des eaux usées imposées par la police des eaux, qui sont « de plus en plus rigoureuse », selon Caroline Flament, ingénieure du syndicat intercommunal d’assainissement de l’agglomération cambrésienne (SIAC).

Par ailleurs, ce projet a une couleur environnementale, car les premières eaux de pluie (celles qui seront recueillies dans le bassin) sont « les plus polluées, car elles lessivent le réseau ».

3. Est-ce que cela va avoir un impact sur votre facture d’eau ?

Non. En anticipant l’évolution des normes, ce projet va éviter au SIAC de payer des pénalités à la police des eaux pour non respect des quotas de rejet des eaux usées. Ainsi, cette construction « évitera d’augmenter la facture » des usagers selon Caroline Flament.

4. Est-ce que ça va sentir mauvais aux abords du bassin ?

Une nouvelle fois, non. « Il existe des bassins à ciel ouvert, mais celui-ci sera couvert, affirme Caroline Courouble, ingénieure au SIAC. Nous effectuerons également la désodorisation obligatoire à l’intérieur pour le personnel qui viendra nettoyer le bassin de temps en temps. »

Enfin, les abords du bassin seront paysagers pour qu’il « se confonde au mieux le long du canal [de l’Escaut] », assure Michel Courouble, président du SIAC.

5. Déroulement des travaux.

Commencé en septembre dernier, le bâtiment devrait être fini en févier. Suivra ensuite la phase d’équipement (électronique, électromécanique, etc.) du bassin qui devraient se terminer en juin, avant une mise en service en septembre. Montant de l’opération : près de 2 millions d’euros HT.

Pierre-Louis Curabet

Publié le 26 décembre 2016 dans La Voix du Nord – Cambrai.



'Un bassin de stockage pour traiter les eaux de pluie' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net