Pourquoi quelque 140 frênes ont été abattus le long du Chemin noir

PROVILLE. Sur les quelque 2000 frênes du Bois chenu, 140 ont été abattus en janvier. En cause, selon Benoît Gallet, chargé de mission à l’Observatoire d’espaces naturels : la chalarose, maladie qui touche l’ensemble des forêts régionales.

– Pourquoi et quels types d’arbres ont été abattus ?

«Le long du Chemin noir, les plantations de frêne commun – qui avaient été réalisées en 1996 par l’Institut national de recherche agronomique (INRA) – ont été touchées par la chalarose. En 1996, on ne connaissait pas encore le champignon responsable de cette maladie qui atteint les frênes.

L’espèce semble originaire d’Asie et serait apparue en Europe (Pologne) en 2006. Depuis elle progresse. En région, la maladie est désormais présente partout, dans les boisements, forêts ou même les frênes isolés dans les prairies ou en ville.»

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT ICI



'Pourquoi quelque 140 frênes ont été abattus le long du Chemin noir' has no comments

Be the first to comment this post!

Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net