Le pourquoi du comment

«Pas de débouché», «chômage», «déficit», «précarité»… et j’en passe. Quand on veut devenir journaliste, on nous en dissuade souvent avant même de s’être lancé dans des études spécialisées dans ce domaine. Dur de persévérer quand nos pairs vous le déconseillent. Mais il est difficile aussi de changer de voie quand on ne se voit pas faire un autre job.

Très vite, on découvre alors la nécessité de se créer une tribune, un portfolio, tout ce qui va permettre de se faire connaître, de sortir du lot, et… de persévérer. Voilà pourquoi, j’ai créé “Ossopom!*” : faire découvrir mon travail de journaliste. Avec un peu de chance, cela vous plaira, et un jour je gagnerai ma vie grâce à ce travail.

Allez, clap de fin de la vision sceptique du monde des médias. Il y a plein de choses à réinventer, à commencer par recréer un lien avec vous lecteurs. Aujourd’hui, dans l’opinion publique, les journalistes sont une «classe politique bis». Les ouvrages sur ce sujet pleuvent et rien ne change vraiment. Les médias, les journaux papier en première ligne, connaissent une crise qui touche (presque) tout le monde. Mais ce déclin de ventes n’est pas dû à la récente crise des subprimes de 2008 ou à une crise de la demande en information. Le vrai problème, c’est le manque de retour réflexif chez nous autres journalistes.

L’intérêt public doit être replacé au centre du métier de journalisme, et il faut absolument faire l’effort de se demander : qu’est-ce que j’aimerais lire en tant que lecteur? Des reportages, de l’enquête, de l’analyse, etc. Tout cela demande de se creuser les méninges, de recouper ses sources, d’aller sur terrain, etc. Et pour cela, il faut du temps. Arrêter d’être emprisonné du Tweet compulsif, de l’information à chaud sans connaissances de fond. Les journalistes doivent traiter les faits pour vous les rendre appétissants, tout en étant nourrissants.

J’espère que ce site répondra à ces questions, et que vous prendrez du plaisir à vous en mettre plein les oreilles, les yeux et les neurones!

Pierre-Louis Curabet Pawlak

CV Pierre-Louis Curabet

'Le pourquoi du comment' have 1 comment

  1. April 7, 2012 @ 2:02 am catherine ouvrier

    FÉLICITATIONS PIERRE LOUIS !!
    Je ne m’y connais pas trop en politique étrangère ce qui n’a pas l’air d’être ton cas!
    J’ai lu avec intérêt ton article sur Mélanchon, ( les autres aussi mais j’avoue ne pas être au point sur certains sujets). Question radiophonie c’est sympa d’entendre ta voix (je trouve que tu la places mieux qu’au début, tu es agréable à écouter, restent quelques” euh..”, j’ai tout de même un faible pour l’accent de tes coéquipiers!
    Continues et à bientôt sur France Inter !!
    Gros bisous
    Catherine

    Reply


Leave a Reply

Old Paper by ThunderThemes.net